La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Articles parus > Oh, les méchants casseurs !

Oh, les méchants casseurs !

mercredi 8 juin 2016

Une large majorité condamne les violences « en marge » du mouvement social d’opposition à la réforme du code du travail dont sont victimes les forces de l’ordre représentant l’État. Mais n’est-ce pas l’État qui est à l’origine de cette violence en abusant d’une part de l’état d’urgence mis en place pour lutter contre le terrorisme islamique et utilisé depuis contre les opposants écologistes aux grands chantiers tel l’aéroport de Notre-Dame des Landes, ou encore à la mascarade de la COP 21, et enfin à ceux qui refusent la casse sociale et celle du code du travail ?

Enfin, en abusant du 49.3, dans un déni de démocratie parlementaire autrefois condamné, pourtant, par les plus hauts représentants de l’État, Hollande et Valls. Passage en force qui a provoqué, c’est une première, une motion de censure de la part des anciens alliés de gauche et de certains parlementaires du P$ ? À moins que là encore il ne s’agisse d’une mascarade ?
On ne peut en tout cas reprocher à ces violences d’empêcher un dialogue social puisque celui-ci est déjà totalement inexistant. Sans doute va-t-on aussi condamner ceux qui en appellent à la grève générale ou qui sabotent l’effort national de redressement économique en bloquant les raffineries, les transports ou l’Euro 2016… La violence économique du capitalisme continue elle d’exercer sur tous son pouvoir de destruction massif.
Aussi, je crains, le ridicule ne tuant plus, que si le méchant se tait le fourbe rit.

Jeronimus

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0