La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Toutes les brèves parues par numéro… > Les brèves du N°14

Les brèves du N°14

mercredi 8 juin 2016, par La Canarde


60 boules, le geste qui sauve…

Pour passer le brevet de secourisme, il faut payer 60 balles européennes.
Liberté - Égalité - Fraternité…
Même sauver les gens est devenu payant.
Peut-être qu’il faut être riche pour être digne de porter les gestes de premier secours ? Peut-être est-il préférable de balancer son voisin à la moindre occasion pour être un bon citoyen ? Tout ça pour dire que l’histoire est assez débectante.

Aric


Bête, méchant & pervers !

Il faut être bête, ou méchant, ou pervers,
ou sans aucun doute les trois à la fois, pour afficher partout :
LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ
parler des DROITS DE L’HOMME, des VALEURS RÉPUBLICAINES,
se réclamer de la DÉMOCRATIE, se prétendre de GAUCHE.

Hector Dumont


Du bo, du bon, Dubonbio !

Le bio, c’est pour les bonobobos.

Bobonne


Vendanges

Un pochtron fait ses courses à Dia. Émacié, rougeaud, avec cette raideur hébétée, cette rigor vivis qui est presque une chute tout en étant le contraire, ces yeux qui regardent ici et ailleurs en même temps et sans loucher. Surtout cette application pathétique à faire preuve de dignité. Dans le chariot, quelques bouteilles de mauvais whisky, des sacs de patates, une montagne de cubis de rosé. Et sur le strapontin de plastique où l’on assoit les enfants, un sachet de fruits : du raisin.

Gianluigi Wrzyszcz


Les biotonomobiles

Ah, ils m’ont bien fait rire les écolos, le 21 mai lors de la journée biotonome à Forcalquier. Ils sont tous venus s’enfermer dans la cour de la coopérative bio Jojoba, chacun dans son automobile…

Judas


La gloire de Charlie Castaner

Notre député à tous voulait défendre la loi Trravaille ! devant l’intersyndicale, le 6 mai, en sa permanence manosquine. Discussion confortable, loin de l’agitation de la rue, où l’on peut désaltérer ses invités.
Las ! La simple annonce d’un rassemblement promettant d’être bruyant sous ses fenêtres a effrayé le triste sire de Forcalquier et les fonctionnaires de la contestation. Le café-pousse-café a été avancé à l’heure de l’anisette-pistaches.
Le syndicat Farce ouvrière, qui tient bien en laisse ses exploité.es, s’était opposé à ce rassemblement. On n’oublie pas si facilement son ADN capitaliste.

De notre envoyé spécial place Marcel Pagnol


Police fasciste… ici comme ailleurs

La Canarde avait cessé de balancer les flicaillons locaux, mais ceux-ci passent les bornes et on en a ras-la-casquette. Le 17 mai à Manosque, lors de la manifestation contre l’esclavage salarié, un grand échalas de policier arborait un badge fascistoïde, tendance Punisher, et une fleur de lys sur l’étui de son flingue [1]. Cette bleusaille pense donc rendre justice au nom de Dieu. Des manifestant.es l’ont évidemment abordé vigoureusement, sans effet visible. Le petit flic-chef préférait régler la circulation quand on lui signalait le fait. La police est à l’image du gouvernement socialaud qui détourne le regard quand on lui montre le fascisme et la réaction catho-royaliste qui progressent, dans la police et ailleurs.

All Canardes Are Beautiful


Gratuité, inutilité, grossièreté !

C’est gratuit
Ça sert à rien
LA MÉCHANCETÉ
Ça n’prouve rien du tout
Ça éloigne de soi
Ça trépigne, ça esbigne
C’est riquiqui
LA MÉCHANCETÉ
Ça bousille
Ça prend du temps
Ça s’mord la queue
C’est grossier
C’est pauvrement con
LA MÉCHANCETÉ

Hannibal Ducourju

Notes

[1Une pétition demandant au ministre Cazeneuve de sanctionner les policiers arborant en service des signes anti-républicains est disponible sur Avaaz… https://secure.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_Bernard_Cazeneuve_Ministre_de_linterieur_Eliminer_les_signes_antirepublicains_portes_par_certains_policiers/?mbKUNkb

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0