La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Articles parus > Palmipède d’or à Meymac !

Palmipède d’or à Meymac !

jeudi 1er juin 2017

Fin de semaine passée, nous étions trois pieds-nickelés de l’équipe de rédaction de votre journal préféré à nous rendre en terre corrézienne, bravant le froid et la pluie, non pas pour un dernier hommage à notre président sortant, mais pour les 6e rencontres annuelles des médias libres et du journalisme de résistance de la Coordination permanente des médias libres [1]. L’association regroupe presse écrite, radios libres, télés et web médias dont un certain nombre étaient représentés pour ces rencontres où, aux ateliers « professionnels », succèdent films, débats, conférences et ateliers publics.

Arrivés avec un peu de retard et une fois réglés les problèmes d’intendance et de logement chez l’habitante, fort sympathique en l’occurrence, nous intégrâmes les ateliers. Puis vint la soirée cinéma avec le très bon film sur les violences policières Les coups de leurs privilèges du collectif « Va te faire intégrer » [2] ; sujet que l’on peut craindre toujours d’actualité dans les mois à venir tant ce nouveau gouvernement a décidé de toujours plus de régression sociale et de pression face à toute tentative de résistance ; sans parler des forces de l’ordre où les idées xénophobes et racistes d’extrême-droite sont de plus en plus présentes. À propos des forces de l’ordre, la maréchaussée locale est venue marquer son territoire en vérifiant le bon état des différents véhicules [3] puis, plus tard dans la soirée, le taux d’alcoolémie des conducteurs.

Le lendemain, les discussions « professionnelles » devaient reprendre autour des thèmes de la protection des sources et de la déontologie des journalistes. Mais ce furent les problèmes relationnels au sein de différentes associations qui occupèrent la séance, et principalement les conflits – souvent dus aux difficultés financières – entre employé.es et employeurs, alors que les rôles, dans les médias alternatifs sont souvent trop floues. Beaucoup d’émotion en rejaillit, proportionnellement sans doute à l’engagement et l’investissement de chacun. Nous pûmes revenir au sujet initial brièvement en petit comité avec Sébastien du Ravi [4] que nous remercions pour sa leçon de journalisme. Puis ce fut le tour des geeks d’intervenir sur la protection informatique, nous présentant leur dieu TOR qui permet de plonger dans les profondeurs obscures du Darknet à l’abri de tous sonars, sujet sensible que celui de la surveillance des journalistes et des médias !
La soirée cinéma était consacrée à la mobilisation autour des problèmes climatiques et la COP 21, Irrintzina, le cri de la génération climat. Mais pour ne pas faire revivre à l’ami Filochard les heures pénibles de sa garde à vue (lire La Canarde n°10, janvier 2016), nous allâmes plutôt nous remettre de nos émotions passées au café partenaire de l’organisation, chez la très sympa Arlette où le studio de la radio mulhousienne MNE [5] était installé pour l’occasion. Là, nous fûmes témoins d’un spectacle étonnant quand le local fut envahi par une vingtaine de pompières et pompiers en formation, venus sans doute éteindre des feux intérieurs en les arrosant de toutes sortes de liquides dont certains semblaient pourtant inflammables.

Le lendemain était déjà le dernier jour, l’heure du bilan, du communiqué [6] et des rendez-vous à venir. L’après-midi les geeks remettaient le couvert pour certains d’entre nous tandis que Patatras mag’ [7] proposait un atelier de création de journal pour les petits et les grands. Enfin SideWays, « la web série itinérante qui vous tient hack cœur », nous présentait des épisodes de son enquête d’un autre monde sur des personnes et des projets inspirants : un chantier participatif d’auto-construction, un boulanger qui a réinventé son métier pour se libérer et un berger citadin à Bagnolet [8]. L’idée nous plut de montrer des alternatives positives malgré, nous semble-t-il, un manque de sens critique. On peut saluer SideWays et Lutopik [9] pour la totale cohérence de leurs choix de vie : illes se déplacent pour leur reportage avec le camion qui leur sert aussi d’habitation...

En gros, bonnes et riches rencontres avec un petit bémol concernant la restauration – malgré le dévouement des bénévoles locales – surtout pour Croquignole qui, en retard aux repas, ne mangea pas toujours à sa faim.
Mais revenons à nos moutons. Dans la catégorie « Presse écrite », vu l’épaisseur de notre feuille de chou comparée aux 20, 24, voire même 32 pages du Trou des Combrailles [10], de La Trousse Corrézienne [11] ou du Lot en action [12], nous méritons le prix spécial du jury de la paresse libre, vous évitant, nous l’espérons, toute forme d’indigestion et de crise de foie… de canard évidemment.

Ribouldingue

P.-S.

En pièce jointe, ce document confidentiel que nos rédacteurs ont pu se procurer !

Notes

[2Pour en savoir plus sur le collectif « Va te faire intégrer » et sur le film Les coups de leurs privilèges, allez sur leur site : https://lescoupsdeleursprivileges.com

[3Lire la brève de la brigade mondaine à ce sujet !

[4Le Ravi : http://www.leravi.org

[5Radio MNE (Mulhouse Net Expérience) : http://radiomne.com

[6Communiqué de presse contre l’ubérisation de l’information : http://medias-libres.org/2017/05/29/luberisation-de-linformation-pas-question/

[7Patatras mag’ : http://patatrasmag.com

[8SideWays : https://side-ways.net/

[9Lutopik : https://www.lutopik.com

[10Le Trou des Combrailles : http://troudescombrailles.revolublog.com

[11La Trousse Corrézienne n’a pas de site internet mais se trouve dans tous les bons bistrots de Corrèze !

[12Le Lot en action : https://www.lelotenaction.org

Répondre à cet article

SPIP | Conception & maintenance du site : Samuel Autexier | Se déconnecter | Espace privé| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0