La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Céou, Cqui & Cquoi ?

Accueil > Z’infos > Occupation de la gare à Briançon

Occupation de la gare à Briançon

dimanche 8 avril 2018, par La Canarde

Après avoir bien profité des passages d’exilé.es à Briançon (on peut dire qu’ils ont sauvé le train de nuit Briançon-Paris), la SNCF voit un juste retour de bâton : l’occupation de la gare par des migrant.es et un collectif informel de soutien. Action en cours ce dimanche 8 avril à 20h00...

Vingt places à la CRS, le refuge qui accueille les migrant.es à Briançon ; 65 personnes samedi soir ; 40 qui arrivent dans la nuit, sans que la police ne tente de les arrêter (mais en les harcelant dans une espèce de rodéo automobile pervers). L’équation est résolue de manière on ne peut plus précaire par l’ouverture d’un lieu infâme, sans eau, sans toilettes, sans électricité, sans cuisine, sans chauffage... Plusieurs ne peuvent dormir. Le lieu est donc spontanément abandonné par les personnes bien mises à l’abri, qui vont à la CRS. Dans le même temps, le comico de Briançon et la PAF de Montgenèvre refusent d’enregistrer deux groupes de mineurs, respectivement de 17 et de 9 personnes, qui demandaient la protection de l’Etat... au mépris de toutes leurs obligations.

Dans cette situation explosive, le hall de la gare, distante d’une centaine de mètres de la CRS, est occupé par quelques dizaines de personnes, exilé.es et soutiens mêlés. Vers 19h00, le dortoir est installé, le maire Gérard Fromm apporte son soutien.

Face à eux, la police fait tout son possible pour pourrir la situation, à un moment où il est de notoriété publique que les bénévoles de la CRS sont au bord du burn-out (Daubé du 5 avril). Est-ce que la chaîne de squats (Chez Jésus à Clavières, Chez Marcel à Briançon, Chez Cézanne à Gap, Chez HUM à Veynes) réussira à faire face et à secouer le cocotier ? Eh bien, on le saura dans les jours qui viennent...

Lantier

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0