La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Erilia & les services sociaux du 04 sont-ils au-dessus des lois (...)

Erilia & les services sociaux du 04 sont-ils au-dessus des lois ?

vendredi 30 septembre 2016

La réponse est non mais le calvaire d’un locataire handicapé âgé de 87 ans est pourtant bien réel lui.
Sans l’intervention de l’association « Droits et libertés », M. Abdelkader Elagoune aurait été expulsé le 8 août dernier dans les rues de Dingoville (04) alors que les fautes qui ont conduit ce monsieur à cette situation dramatique incombent aux services sociaux et au bailleur Erilia (lire La Canarde n°5 de 2015). En effet, suite à des problèmes de surendettement et de loyers impayés, ce monsieur a été condamné par la justice à honorer sa dette sur la base de revenus fantaisistes. Il s’est donc vu retirer l’aide au logement par la Caf (Erilia n’ayant pas transmis les documents nécessaires - un classique !). Coup de grâce : l’APA lui a été supprimée car il n’acceptait pas le prestataire de services imposé illégalement. Tout cela n’est pas le fait du hasard ni de la malchance mais d’un abandon par des services sociaux incompétents (nous avons les noms !), un avocat qui s’en bat les couilles (maître Kissambou) et un propriétaire sans vergogne. Il a donc fallu le coup de colère juridique d’une association auprès des responsables politiques qui gèrent (mal) ces dossiers pour que les choses commencent enfin à s’arranger pour M. Elagoune.
Faudra-t-il faire le procès des petites combines politiques entre Erilia et les services sociaux du 04 et d’ailleurs pour que les pratiques en matière de droit social évoluent positivement ?

La Canardeuse

1 Message

  • ce qui a ete ecrit par l association est vrai mais n a pas ete tout relate en ce moment suite a des interventions par cette association il y a du mieux et du pas du tout en mieux et suite a une chute je me suis fracture pour la deuxieme fois la jambe gauche donc encore plus d handicape et pire encore les services sociaux pendant que je me trouvait en reuducation et que j ai souhaite rentrer dans mon domicile le conseil general est intervenu aupres du centre du cousson qui ete d accord a change d avis et m a fait un certificat de refus de soins a fait venir les infirmietes qui me suivaient a domicile et avec l assistante sociale du cousson sont venus me voir dans ma chambre pour me signaler qu elle ne viendronent plus me soigner a domicileet qu elles ont fait un papier prepare a l avance qu elles l ont fait signer par cette assistante du centre car toutes elles ont recus des concignes du conseil general certainement du chantage carbl une des infirmieres m a dit qu elle a un cabinet et qu elle doit avoir peure de ne pas avoir des patiens et des que j ai rejoint mon domicile une assistante sociale du conseil general est venu me voir et m a dit de deposer un dossier de surendettement je n ai pas accepte mais vu les pressions j ai signe le dossier malgres que je savais que leur vrai but c etait de se proteger car elle ne peuvent ettoufer leurfaute volontaire ou pas et en plus il y a des sous quinsont bloques au tresor qui m a dit quen cette argent serviran a rembourser les aides qui ont ete accordees a mon epouse et aussi un carnet de caisse d epargne que l udaf ne veut pasn me le rendre et avant le de88ces de mon epouse il y avait cinq mlllions de centimes dessus et que le conseil general me prend 80 euros sur mon compte carsat de marseille sans que je sois prevenu et qi on me laisse six cent cunquant euros par mois pour payer toutes les facturesy compris le loyer et apresnil ne me reste que trente ou quarente euros pour vivre tout le mois leur but c est se mettre a l abris eux ces services sociaux pour le moment j interrope d ecrire car je suis fatigue merci et a bientot j espere

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0