La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Extension du domaine de la prison en temps de crise !

Extension du domaine de la prison en temps de crise !

jeudi 13 avril 2017

Pour accompagner la crise, c’est au moins 21 prisons qui vont être construites en fRance dans les prochaines années, répartissant 16 000 places en cellule sur l’ensemble du territoire mais de préférence dans les zones paupérisées, pleines de « populations à risques ». À cela s’ajoutent des dispositifs de peines « alternatives » tels que TIG (travaux forcés) et bracelets électroniques (incarcération au domicile).
Tout en continuant d’aggraver les inégalités sociales, de dégrader les conditions d’existence et d’étendre en conséquence le champ de la criminalité, les capitalo-républicains vont permettre à des travailleurs de construire leur future geôle, au profit des entrepreneurs privés qui ont le soin de gérer ces espaces de mise au pas du prolétariat, de la construction à l’entretien, la bouffe... Certaines taules sont même propriétés privées louées par l’État.
Une coordination de lutte anticarcérale se met en place pour ne pas laisser faire sans rien dire et promouvoir des réseaux de solidarité entre les enferméEs et celleux qui n’y sont pas encore…
Ces lieux d’humiliation et de torture que sont les prisons, le ministre de l’injustice Urvoas les trouve compatibles avec la dignité. Il envisage que les détenuEs jouent le jeu en participant à la vie culturelle et sportive en zonzon, et aussi à l’entretien ! Pas étonnant, « jouer le jeu » c’est déjà ce qu’on attend des prolétaires « libres », se faire exploiter, jouer au foot, tailler sa haie, trier ses déchets, avec un bonus de taille : aller voter.
Quand est-ce qu’on s’fait la belle ?

Brice Zélul

Répondre à cette brève

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0