La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > La bouffe, un sujet à couper l’appétit au couteau

La bouffe, un sujet à couper l’appétit au couteau

mercredi 14 février 2018

Connaissant mieux les dégâts que fait la malbouffe sur la santé, bien manger nous occupe de plus en plus.
Dans notre bourgade, pourvue d’un environnement agricole et d’élevage local qui se développe, on s’attend à goûter du frais, du local, du bio, du bon. Or, alors que l’on compte une dizaine de restaurants ouverts à l’année, peu nous l’offrent. Beaucoup de restaurants affichent du frais, mais il s’agit d’un frais au plus bas prix, bourré de pesticides. On a ainsi toute l’année des produits frais mais insipides, parce que les clients en veulent. Tout comme ils viennent sans réservation, ils veulent être servis sans attente, s’attendent à ce qu’il reste tous les plats au menu et sont tous devenus des chefs à force de se goinfrer d’émissions culinaires télévisuelles. Mais, plutôt habitués aux ersatz du goût, ils font la moue et rechignent à savoir quoi penser du vrai. Ils méritent alors que les restaurateurs leur servent vite fait du frais sans goût, sur fonds de sauce blindés d’exhausteurs, qui eux en donnent. Car les clients permettent ainsi aux restaurateurs de faire une marge minimum fois 4, tout en payant mal et souvent peu déclarés, des employés qui travaillent 50 à 60 heures semaine !

Conclusion : n’hésitez ni à changer de restau, ni à changer de clients et allez manger à la cantine solidaire !

Cru-cru des montagnes

2 Messages

Répondre à cette brève

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0