La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Mots-clés > Localités > Forcalquier

Forcalquier

En occitan Fourcauquier. Cette petite ville de 5000 habitants fut brièvement, au XIe siècle, la capitale d’un comté florissant avant de devenir l’une des trois sous-préfectures des Basses-Alpes.
Ses habitants les Forcalquié-reines & riens ont pour devise Pus aut que leis Aups (« plus haut que les Alpes »). Ils sont décrits par le romancier Pierre Magnan comme des taiseux qui craignent l’État et les pauvres et par le poète René Char comme de braves gens… En réalité au XXIe siècle, la ville est en passe de succomber au tourisme et à la Gordisation des villages du Luberon, c’est-à-dire à un embourgeoisement et une santonisation fatal à l’esprit de liberté qui dans une charte rédigée en 1206 « appelait la colère et la malédiction divine sur quiconque oserait porter atteinte à leurs libertés ».

Source Wikipédia

Brèves

Articles

0 | 40

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0