La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > L’État n’est pas En Marche avec la commune de Reillanne

L’État n’est pas En Marche avec la commune de Reillanne

vendredi 1er février 2019

Un dossier de réhabilitation d’une maison communale, servant pour une seule famille jusque là, en un logement pour famille nombreuse et quatre autres pour des personnes isolées ou des familles monoparentales, s’est vu retoquer pour la deuxième fois par les « sévices » de l’État.
En effet, le refus de la préfecture d’octroyer la subvention DETR (Développement et Equipement des Territoires Ruraux) sous prétexte d’endettement alors que la commune depuis 2015 n’a pas contracté un seul emprunt, la prive de recette puisque le logement ne peut pas être reloué en l’état pour cause de toiture défectueuse. Quoiqu’il en soit, ce second refus de dossier alors que la demande a été présentée modifiée sur le conseil de la préfecture, semble un jeu de dupes dans lequel Reillanne est perdante.
En attendant les mal logés ou les familles en recherchent de ce type de logement peuvent toujours aller voir sur le marché du logement privé, ici ou ailleurs. On ne sait jamais ! Et il faut garder espoir, peut être que les élus de gauche se bougeront enfin pour faire pression en démontrant par l’exemple « économique » le manque à gagner causé par ces refus. L’immobilier a toujours été un secteur « en marche » pourtant, non ? Ah, pas tant qu’il se trouve sous les griffes du public, me dit-on. Mais pourtant, aux States cette crise était bien celle du marché de l’immobilier privé, non ?
J’comprends plus rien, moi.

Jasper Free

Répondre à cette brève

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0