La Canarde sauvage
journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

Accueil > Numéros parus > Articles parus > Tout un programme

Tout un programme

vendredi 1er février 2019

Et Diable sait, qu’il en pleut des pavés de bonnes nouvelles officielles et de grandes idées dans des programmes remplis de promesses, de projets, par les professionnels de la « politique » qui n’engageront que ceux et celles qui y croient comme disait l’autre. Et oui c’est prochainement l’ouverture de la chasse aux votards plus communément appelée « période électorale » - celle-ci est pour les européennes de 2019 et la place est bonne – mais cette fois-ci, gare à eux… ! Car il y a une loi sur les fausses nouvelles et les candidats vont devoir se méfier de ce qu’ils avancent. Comment ? Ah ?! Elle ne concerne pas les hommes politiques ?! Et les femmes politiques, pardon mesdames, j’avais oublié la parité.

Mais alors, qu’allons-nous bien pouvoir faire à La Canarde pendant tout ce temps ? On ne va tout de même pas se taper tous les programmes politiques pour en retirer les fausses nouvelles et vous les présenter tout de même. Quoi ?!?! Oui, c’est ce que vous voulez ? Vous savez… tous ces programmes sont basés sur la même chose, l’économie pour faire tourner la belle machine de la marchandise. Tout ceci n’est que fantasmes et egos surdimensionnés d’hommes et de femmes avides de places de pouvoir dans l’institution politique et après ou à défaut de l’obtenir, ils et elles iront pantoufler dans une grande administration ou entreprise. Ne faut pas croire qu’ils font cela pour vos beaux yeux. Ils ne font que maintenir un statu quo religieux en essayant de trouver des débouchés pour le capital qui a du mal à se rentabiliser.

D’ailleurs, vous vous en êtes rendu compte par vous-mêmes avec le nouveau président qui ne fait qu’assurer ce qui a déjà été commencé sous Balladur. Soit libérer les services dits public (éducation, santé…) qui demande pour fonctionner des prélèvements de taxes et d’impôts, ce qui soutire de l’argent aux capitalistes pour faire de bons placements juteux, soit en créer de nouveau (par exemple celui de la dépollution dont les pollueurs se sont immédiatement emparés).

Bref, vous l’aurez compris, la vérité n’est que dans le marché et leur tolérance, dans leur capacité à nous maintenir en bon administré mais chut… faut pas le dire, je risque de me faire taper sur les doigts pour avoir dit des « fuck news » et là, ben je serais bien malheureux de ne plus taper sur mon ordi, de toucher mon stylo ou bien de tourner les pages d’un bon livre pour que ma cervelle de fou, de cynique puisse s’échapper de temps en temps.

Jasper Free

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0